L'académie des Autres

Message du jour de vos administrateurs préférés : Les vers de terres ont 5 coeurs.
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Lames Dansantes

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les Lames Dansantes   Ven 30 Nov - 19:00

Chapitre 1 Zarch (Pour ceux qui vont lire, merci de laisser du feedback.)

Nous avions commencé notre service militaire. Je sais que Clyde n'est pas chaud à l'idée, mais, comme nous pratiquons depuis des années, l'année ne devrait pas être trop dur pour "sa majesté" Clyde.

-En rang!

L'ordre a été donné. La belle bande de recrue que nous sommes tente de se mettre mettre en ligne... Ou zigzag dans ce cas. Le capitaine Marshal, je ne ris pas, c'est son vrai nom, était un homme grand et imposant, mais imposant par l'énergie qu'il dégage plutôt que par son physique. Il portait une veste d'officier bleu avec une épée et un poignard à sa ceinture.

-Cela fait maintenant une semaine que vous êtes là. Montrez-moi ce que vous avez dans le ventre,
dit-il. Allez dans l'armurerie et prenez ce que vous croyez efficace. J'ai une surprise pour ceux qui me surprendrons.


Sur ce, nous nous dirigeâmes tous en direction du petit bâtiment. Personnellement, j'ai pris une épée standard... et une autre. Clyde pour sa part a prit une claymore. Aucune arme ici n'était aiguisé. Je crois que je comprend pourquoi. Une fois tout le monde dehors, le capitaine Marshal commença à appeler ses victimes par ordre alphabétique. Les quatre premiers à être appelé sans même que le capitaine décroise les bras.

-Fear, appelle-t-il.

Clyde s'avance avec sa lourde épée. Comment va-t-il toucher avec sa cible doivent ce demander les autres. Clyde monte sa garde. Ensuite? Il reste là à fixer Marc Marshal. Il ne bouge pas. Mon ami allait attendre que le capitaine bouge. Ils ont certainement passé deux minutes à ce fixer. Marshal, comprenant qu'il n'irait nulle part autrement, dégaine son épée et fonce directement sur Clyde. Grave erreur, au moment où le capitaine allais frapper, "sa majesté" modifia un peu sa garde pour pouvoir frapper et bloquer presque en même temps. Le capitaine prend son élan et... lui donne un coup de poing de sa main libre dans le ventre, complètement à l'inverse de la garde que Clyde avait monté.

-Icoru, appelle le capitaine.

Une femme s'avance alors, mais je n'y porte plus attention. Je dois rester en ligne à regarder Clyde ce relever difficilement. Clyde battu en un coup, de poing en plus! «les autres n'ont pas vraiment fait meilleur figure. Un seul avait réussi à tenté un second coup.

-Thrive.

Je suis dernier, mais c'est enfin mon tour. J'avance, lève ma garde. Je tente une stratégie semblable à celle de Clyde. Je suis plus rapide et j'ai deux armes. Ça va faire toute la différence. Voyant que je ne bouge pas, l'instructeur dégaine son sabre et passe à l'action. Quand il est rendu à mis chemin, je fonce rapidement à mon tour. Je donne un semblant de coup d'estoc de la gauche, mais en réalité, je mets toute ma force dans le droit dans le but de battre son sabre. Celui-ci ce rompt à l'impacte. À ma grande surprise, Marshal à trouvé le temps d'attraper sa dague pour bloquer le reste de mon coup. Peu importe, J'ai l'avantage de la portée. Je retourne à l'attaque. Me surprenant encore plus, il se colle sur moi... Me tient sur la défensive. Je reçois alors un coup de pied à la main droite. L'effet de surprise me fait échapper l'arme. Avant que je ne comprenne quoi que ce soit, j'étais couché au sol. Encore étourdie, je me lève et retourne en ligne.

-Très bien. Thrive, viens avec moi, ordonne le capitaine.

N'ayant pas vraiment le choix, je suivis le capitaine. Il me présente une porte.

-J'ai ordre d’amener ceux qui m'ont impressionné ici.

Je passe donc la porte. Derrière celle-ci, un vielle homme, au moins sexagénaire, chauve m'accueil:

-Dis-moi, qui es-tu?

Il avait un accent étrange. Je n'en avais jamais entendu de tel.

-Je suis Zarch Thrive, en formation dans la troupe 6 pour mon service militaire, récitai-je.

-Pas besoin d'être aussi sérieux avec moi. Je ne suis pas soldat. Essaye d'être toi-même.

Je répond d'un signe de tête.

-J'ai demandé au capitaine... Marshal, eh? De m'amener tout ceux qui l'impressionneraient aujourd'hui. Apparemment, tu es le seul. Je t'en félicite. En bref, je suis ici pour t'offrir quelque chose d'autre. J'ignore si tu le sais, mais la milice de Chanceau finit souvent en chaire à canon. Je suis ici pour te sortir de ce trou. et t'offrir une place plus sécuritaire dans un groupe privé...


-Tu me proposes de devenir mercenaire? Puis tu me en plus que mon ami que je laisse derrière risque de mourir? Je dois refuser.


-Comme tu voudras. Je ne peux te laisser partir avant de te proposer une autre chose: Si l'idée plait à ton ami, amène le à la vieille maison dans une semaine exactement. Réfléchies-y bien. Soyez aussi bien préparé.

L'idée me plait soudain plus. Je vais tout de suite avertir Clyde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Lames Dansantes   Mer 5 Déc - 21:55

Chapitre 2 Clyde

-Quoi?! Devenir un mercenaire, m'exclamai-je. Tu es complètement taré.

Je me tenait debout devant Zarch. Il voulait que je devienne mercenaire avec lui. J'aimais personnellement l'idée de vivre de la guerre et du combat, mais j'allais à coup sûr amener la honte et le déshonneur à ma famille en me battant pour autre chose que l'empire. Moi, digne héritier de la noble famille Fear.

-Au moins, viens prouver que tu es à la hauteur et laisse le vieille homme t'expliquer son point de vue.

Il marquait un point ici. Je pourrai ainsi leur prouver que je ne suis pas un bon à rien et rétablir mon honneur. En bonus, je pourrai refuser en toute connaissance de cause.

-Tu as raison.

Nous avons donc attendu la date entendu... Zarch impatiemment, plutôt à reculons de ma part. Nous nous retrouvâmes donc devant la vieille maison abandonné de Chanceau. Nous passâmes la porte. À l'intérieur, le vieille homme ou, du moins, la description que Zarch en à fait lui allait. Je dirais qu'il était plus proche de 70 que de 60 ans. Il ce tenait debout dans le milieu de la place. Il portait une armure en cuir. Pourtant, il tenait à peine debout. Il se servait d'une canne pour se soutenir. à ses côté. Un géant à la peau foncé ce tenait droit comme un pic... à peine s'il bougeait pour respirer.

-Bienvenue Zach. Bonjour... Tu daignerais te présenter, eh?

Pour qui ce prenait-il?

-La politesse veut que l'on se présente en premier, répondis-je.

-C'est là que je vais répondre que le moment n'est pas venu et reposer ma première question. Je ne suis pas ici pour être poli. Donne-moi ton nom maintenant.

Il voulais mon nom. J'allais lui donner. Mais pour qui il se prend lui?

-Je suis: Clyde, héritier de la famille Fear et troisième enfant de l'an 1209 L.T.


-Un jeune noble de 17 ans alors. Je souhaite, comme vous le savez, vous tester.


L'homme s’avança dans notre direction. Il nous demanda quel genre d'armes nous utilisions. Une fois nos choix annoncé, le géant partie et revint quelque instants plus tard avec deux coffre. Le vieillard nous indiqua quel coffre appartenait à qui. En ouvrant le miens, je vois... Quoi d'autre? C'est une épée à deux mains. Elle doit faire 1,80m. La lame est plutôt bien affuté. De plus, elle est étincelante. La lame semble malheureusement extrêmement fragile. On peut également voir que le manche à été travaillé par un grand maître orfèvre... La lame aussi, pour autant qu'elle soit solide.

-Maintenant, au test. Je le fait en deux parties. D'abord, Clyde, tu devras m'affronter moi et le Hierv derrière.

Juste ça? Battre un vieux et un géant de l'ouest? Ensuite, je fou le camp et on n'en reparle jamais. Je fais un signe affirmatif de la tête. Le vieus tire alors sur le manche de sa canne. Il y cachait donc son arme. Une rapière en plus. Il osait salir l'arme des nobles. Pour qui ce prenait-il? J'emploie donc la même stratégie qu'à mon habitude. Elle marche d'habitude. Le vieux passe à la charge. Il parvint même à me surprendre. Son coup ne porta tout de même pas. Son estoc fut dévié sans aucun problème. Je fit alors lourdement tomber mon épée... Elle fracassa le plancher. Où avait-il trouvé la vitesse pour éviter un tel coup? Dans la confusion j'ai failli oublier le combat, mais une douleur fulgurante me prit juste au dessus de la hanche. Le vieux m'avait contourné et m'avait frappé... dans le but de réellement me blesser. Je fais alors une rotation immédiate sur moi. La douleur de la manœuvre est déchirante puisque la lame y est toujours. Au moins, la manœuvre le désarma. J'abat ma lame sur lui. Mon coup ne porte pas. La lance du géant est sur mon chemin. Plus le temps pour le combat propre. Ma vie est en danger. Je lui mets un coup de pied dans la partie sensible.

-Très bien, si tu survis, tu pourra passer à la seconde partie du test. Zarch, comme tu as impressionné... Le capitaine, dit-il après une courte hésitation, tu vas m'affronter.

Je perds alors conscience...
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Lames Dansantes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aldaron Anaëh Dil - Assassin & Tueur en série [Lames Dansantes]
» [1623 FB]Deux lames qui s'entrechoquent ![Pv : Phoenix D. Juusei]
» [ROSA] Comment avoir... Les Lames de la Justice ?
» Roderik Bolton ¤ Nos lames sont acérées
» Besoin d'aide pour une armée de rhun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'académie des Autres :: Autre :: Archives-
Sauter vers: